sous la direction de Vincent Dumestre

Cadmus & Hermione de Jean-Baptiste Lully, choriste et soliste 2008-2010
 
Ensemble  vocal et instrumental qui se consacre à la restitution et à l'interprétation des partitions de l'Antiquité grecque et romaine sous la direction d'Annie Bélis
2006-en cours
 
sous la direction de Jérôme Correas


 L'Egisto de Marco Marazolli et Virgilio Mazzocchi  septembre 2011
 

Choriste et soliste dans Capella Frisiae, chœur de chambre professionnel Néerlandais
depuis 2001


 
Membre du chœur de l'Opéra de Rouen
depuis 2006

 Die Zauberflöte de W.A.Mozart février  2010  
 L'Elisir d'amore de G.Donizetti mars 2010





















Chanteur n. (XIIe s., chantur) est issu de l'accusatif latin cantorem (cantor) et cantatorem (cantator). Son féminin chanteuse (1680), précédé par chanteresse, l'est aujourd'hui  par cantatrice dans le domaine du chant lyrique.

Chanter
v. est issu (v.980) du latin cantare, forme intensive qui a très tôt concurrencé le verbe simple canere sans que la nuance intensive soit toujours sensible, et s'est spécialisé au sens de "chanter", passant dans toutes les langues romanes. Canere est un terme de la langue augurale et magique dont les formules sont des mélopées rythmées. Employé à propos des devins et des poètes, il a pris le sens de "célébrer les exploits d'un personnage" ou aussi "prédire". * Le mot, d'abord dans un contexte liturgique, signifie "célébrer avec des chants", notion qui se maintient jusqu'à nous, s'affranchissant parfois de l'idée de "chant" (av. 1528) et qui, par extension, s'affaiblit en "glorifier" (1796, chanter victoire).  L'expansion s'est faite vers les sens figurés de "dire, raconter" (1165 - 1170), et au XVIIe s., "obtenir des aveux".

Source 
Dictionnaire de la langue française


 
Travail vocal avec Axel Everaert à Bruxelles 2010
Coaching vocal avec Jelle Draijer, soliste renommé et membre du Nederlands Kamerkoor 2001-2006
 Etudes de chant avec Jitske Steendam 1998-2001