© Photos de
Sylvain
Guichard

Jan Jeroen Bredewold est né  aux Pays-Bas en 1970.  Dès l'âge de six ans, Jan Jeroen commence à prendre des cours de musique.

En 1990, après avoir fini une formation en commerce et économie, il décide d'entreprendre des études d'orgue, de piano et de direction de chœur au conservatoire Constantijn Huijgens de Zwolle.

En 1997 il obtient un diplôme de fin d'études en direction de chœur ; et continue à travailler le piano avec Ellen van Lelyveld à Amsterdam, se focalisant sur l'accompagnement des chanteurs.
Parallèlement à la direction de plusieurs ensembles vocaux, Jan Jeroen travaille sa voix avec différents professeurs dont, notamment, Jelle Draijer.

Très intéressé par la pédagogie du chant, il fonde en 2000 une école de chant avec une collègue dans la ville de Groningen. Il est alors lui-même chanteur soliste et membre du choeur de chambre professionnel « Capella Frisiae ».


En 2004 Jan Jeroen s'installe en France. Il continue le perfectionnement de sa voix avec entre autres Pierre Mervant, et l'interprétation de la musique baroque Italienne et Française avec Claire Lefilliâtre. Son coach actuel est  Axel Everaert à Bruxelles.
Aujourd'hui Jan Jeroen est professeur de chant, il donne des cours individuels à Paris et Rouen et anime des stages auprès d'ensembles vocaux.

Il dirige l'ensemble vocal Pythagore à Paris.
Il chante au sein de plusieurs formations professionnelles, dont le choeur de l'Opéra de Rouen, ainsi que l'ensemble Kerylos qui se consacre à la reconstruction et l'interprétation des partitions vocales et instrumentales de l'Antiquité Grecque et Romaine.

Depuis 2006, en tant que choriste et soliste, il travaille régulièrement avec Le Poème Harmonique sous la direction de Vincent Dumestre: dans La Vita Humana de Marco Marazzolli, dans un programme autour de L'Orfeo dolente de Domenico Belli, et dans Cadmus & Hermione de Jean-Baptiste Lully qui sera repris à l'Opéra Comique en novembre 2010.

Par ailleurs, parmi ses projets pour la saison 2010-2011, il sera soliste dans le Stabat Mater de Emmanuele Astorga, la cantate 150 de Jean-Sebastien Bach, le Requiem de Fauré. Il chantera dans L'Egisto de Marco Marazzoli et Virgilio Mazzocchi avec les Paladins sous la direction de Jérôme Corréas dans une mise en scène de Jean-Denis Monory.























.